//

Voici la part de gâteau de Karim Wade dans le 1er gouvernement Diomaye

3 mins read
karim wade

Karim Wade a joué et a gagné. Il a soutenu le candidat de l’opposition contre celui du pouvoir à la veille du scrutin du 24 mars. Et cela s’est soldé par la victoire de la coalition Diomaye Président. L’opposition a gagné et Karim Wade aussi. Comme tous ceux qui ont soutenu Diomaye. Mimi Touré, Mary Teuw Niane, Abdourahmane Diouf, Lena Sène…Ce beau monde attend le retour de l’ascenseur. Et le PDS qui a pesé de tout son poids pour offrir la victoire au 1er tour à Bassirou Diomaye Faye, attend sa grosse part de gâteau dans le 1er gouvernement Diomaye…

Karim Wade a misé sur Bassirou Diomaye Faye malgré les réticences de plusieurs responsables au sein de son parti.

Karim Wade
Ousmane Sonko discute avec Karim Wade sur le prochain gouvernement et son retour au Sénégal

Et Karim Wade peut savourer sa victoire. Bassirou Diomaye Faye a gagné. Et c’est lui qui trinque car il sait qu’il participera à la gestion du pouvoir. Une grande victoire de Karim Wade qui subissait depuis avril 2013 lorsqu’il avait été incarcéré pour enrichissement illicite. Déporté en exil en 2016, Karim vient de remporter une victoire qui va sûrement le relancer et relancer aussi sa formation politique qui devra jouer un rôle majeur dans la gestion du pouvoir.

Et selon une source interne du Pastef, Ousmane Sonko a pris langue avec Karim Wade. Les discussions auraient tourné autour des propositions du Pastef au PDS en vue de la formation du futur gouvernement. Et l’autre sujet de discussion était le retour de Karim Wade au bercail. Selon la même source, le retour de Karim Wade est imminent. Karim Wade se sent enfin libre. Il peut tranquillement rentrer au Sénégal et en sortir librement sans pour autant craindre des représailles de la part des autorités.

Ce qui s’explique par l’avènement d’un nouveau régime qui caractérise la troisième alternance démocratique vécue par le Sénégal. Un nouveau régime dont les animateurs incarnés par Ousmane Sonko le leader, Bassirou Diomaye Faye le Président élu, promettent l’anti système. Ironie du sort, Karim Wade qui a apporté le soutien du Parti démocratique sénégalais (PDS) pour l’élection de Bassirou Diomaye Faye est lui-même un homme faisant partie fondamentalement du système.

Une contradiction ! D’autant que Karim pour avoir apporté sa contribution à la victoire de Bassirou Diomaye Faye attend d’en récolter les dividendes. Il va jouer un rôle dans la conduite des affaires du pays par le nouveau régime. Le système va intégrer l’anti système. Comment cette mayonnaise va prendre forme ? Seul l’avenir dira. Mais Karim Wade peut se vanter d’avoir misé et d’avoir gagné. En attendant, il peut récolter sa mise.

Karim Wade
le retour de Karim Wade est imminent

Ce qui passera par la présence du PDS dans le tout 1er gouvernement sous l’ère Bassirou Diomaye Faye. Mais Karim n’entend pas en rester là et les mains croisées. Karim attend aussi d’avoir son mot à dire sur quelques questions dont les réponses du nouveau régime est attendu. Karim Wade part avec une longueur d’avance. Il a l’expérience de la conduite des affaires de la nation contrairement au duo Ousmane Sonko – Bassirou Diomaye Faye.

Sur certaines questions donc, le duo aura besoin de l’avis de Karim. Ce qu’attend le fils de Me Abdoulaye Wade. Karim Wade avait pris des engagements sur le plan extérieur au cas où il serait élu Président de la République. Malheureusement pour lui, il n’a pas pu s’aligner dans la course à l’élection présidentielle, sa candidature ayant été rejetée pour parjure. Le monde avait failli s’écrouler sous ses pieds mais le voilà qui a maintenant quelques lueurs d’espoirs pour tenir certains de ses engagements sans pour autant détenir réellement le pouvoir.

Du fait de son inexpérience dans la conduite des affaires d’un pays, le duo Ousmane Sonko – Bassirou Diomaye Faye va avoir besoin des services du dauphin désigné de Me Abdoulaye Wade. Et c’est là où Karim Wade va avoir l’occasion pour honorer quelques-uns de ses engagements pris avec des partenaires étrangers avant l’élection présidentielle. Karim Wade a l’occasion de les respecter en orientant les décisions du nouveau régime pour satisfaire ses partenaires, surtout en ce qui concerne les contrats concernant l’exploitation et la commercialisation du gaz.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Violence en milieu scolaire : Un élève poignardé à mort par son camarade de classe à …

Next Story

Diomaye président…les «griots» tournent déjà autour de lui…« Le projet pastifien n’a pas le droit à l’erreur »

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.

Verified by MonsterInsights