///

Tandem Sonko-Diomaye : Deux « Présidents », deux styles

3 mins read

Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye. Deux hommes aux antipodes y compris pour leur communication sur Twitter. Tout d’abord, je précise que le trait est volontairement forcé entre les deux hommes. L’idée ici n’est pas de faire l’apologie d’un programme contre un autre (ce dont je me garderais bien en tant que citoyen sénégalais), mais bien de discerner deux typologies de communication distinctes afin de mettre en avant leurs forces et faiblesses. La communication via les réseaux sociaux doit servir la diplomatie et permettre à un dirigeant de prendre de la hauteur. Les deux hommes ont des styles de communication diamétralement opposés, notamment sur les réseaux sociaux. Décryptage

 

Les nouvelles autorités sénégalaises font face à des accusations graves. Elles sont accusées d’être des menteuses et la « VAR » montre chaque jour des preuves de leurs mensonges. Macky Sall n’avait jamais été accusé d’être un menteur, le Président Wade n’a jamais été associé au mensonge, le commis de l’Etat, Abdou Diouf, en bon Lougatois, n’avait que la vérité en bouche et ceci le trahissait très souvent. Mais voici qu’en 2024, des hommes d’état sont traités de menteurs. Quand on dit menteur au Sénégal, tout le monde sait de qui il s’agit mais personne n’ose prononcer le nom. L’accusation d’offense à une personne exerçant tout ou partie des prérogatives de chef de l’État peut vous jeter en prison.

menteur
Bougane Gueye déclare qu’il « préfère être un voleur que d’être un menteur »

« Moi Bougane, je ne suis pas un voleur, et je ne serais jamais au côté des voleurs. Mais, je préfère être un voleur qu’un menteur. Quelqu’un dont un Tribunal a dit que tu as menti ». Ces mots du leader du mouvement « Gueum sa Bopp », l’homme d’affaires, Bougane Gueye Dany, résonne fort dans les têtes de tous les Sénégalais. Bougane n’a pas prononcé un seul nom. Mais tout le monde sait de qui il s’agit. Quel miracle subliminal ! On parle sans avancer un seul nom et tout le monde sait qui est le sujet dont on n’ose pas prononcer le nom. Cela se passe dans ce pays qu’est le Sénégal.

Mais qui sont ces menteurs ? Pourquoi leurs noms sont associés au mensonge ? C’est assez grave dans un pays comme le Sénégal. Et Bougane n’est pas le seul à accuser ses hautes autorités de menteurs. Les VAR (Vidéo Assistant Referee) qui désignent génériquement l’arbitrage vidéo dans son ensemble, sont très utilisées au Sénégal pour confondre les politiciens qui font des promesses erronées ou avancent des paroles sans lendemain. Et sur les réseaux sociaux, les Sénégalais répondent automatiquement aux sorties des menteurs en mettant des « VAR ».

Mais au sommet de l’Etat, quand on parle de menteur, on ne désigne pas le président de la République. Bassirou Diomaye Diakhar Faye n’a jamais été accusé de menteur. Et quand on veut désigner un menteur, le nom de Bassirou Diomaye Diakhar Faye ne trotte même à l’esprit. Quand on parle de Bassirou Diomaye Faye, on pense plutôt aux termes suivants « bien éduqué », « poli et réservé », « respectueux et mesuré ». Le président de la République est avare en paroles. Et un homme qui parle peu est rarement traité de menteur puisque le mensonge prend sa racine dans la parole.

menteur
Le président Bassirou Diomaye Diakhar Faye, un homme poli et mesuré, avare ne paroles

Mais celui parle beaucoup est souvent confronté à ses dires. Et dans le gouvernement il y a des gens qui parlent beaucoup. Quand ces personnes étaient dans l’opposition, elles parlaient beaucoup. La quête du pouvoir les a amenés à tout dire. Ces personnes ont accusé l’ancien pouvoir d’avoir déjà vendu le pétrole et le gaz du Sénégal. Ces personnes ont même évoqué des pipelines qui acheminaient les ressources pétrolières et gazières du Sénégal vers d’autres pays. Elles ont aussi accusé l’ancien président d’avoir « violé » le code pétrolier et l’opacité des conditions d’attribution des contrats d’exploitation du gaz et du pétrole.

Et ce n’est pas tout. Ces personnes ont accusé l’ancien président de la République sur le coût du futur train express régional (TER) et sur les Accords de partenariat économique (APE)…Ces gens ont même accusé le Chef de l’état de l’époque d’être « capable d’empoissonner » ses potentiels successeurs. On aura tout vu. Et ce sont ces mêmes personnes qui sont arrivées au pouvoir. Ce sont elles qui dirigent le Sénégal.

Et gare à Vous si vous dites à l’une de ces personnes qu’elle est une menteuse, c’est l’auto saisine du procureur et le mandat de dépôt assuré pour vous. Nous avons des menteurs qui nous dirigent, nos le savons tous, mais nous n’y pouvons rien.

xibaaru.sn

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Découverte macabre : Un corps sans vie au restaurant « Life is Good », l’autre énigme de Ngor

Next Story

100 premiers jours : « Bien, mais peuvent mieux faire »…JUBANTI LEEN BAAR BI TUUTI REK* !

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.

Verified by MonsterInsights