////

Sonko-Adji Sarr : le procureur de la République a tranché

1 min read
Sonko-Adji Sarr
Sonko-Adji Sarr

Le procureur de la République est formel : tous les éléments sont réunis pour un renvoi de l’affaire Sweet Beauty en jugement. Le chef du parquet a exprimé sa position dans son réquisitoire définitif qu’il a déjà formulé, selon Les Échos de ce mardi.

Le journal rapporte que la demande du parquet concerne aussi bien Ousmane Sonko que Ndèye Khady Ndiaye. Le premier est accusé de viols et menaces de mort par Adji Sarr. La seconde, propriétaire de l’institut Sweet Beauty où se seraient déroulés les faits présumés, est poursuivie, notamment, pour atteinte aux bonnes mœurs.

Si de l’avis de Les Échos, les contours d’un procès se précisent, le dernier mot revient au Doyen des juges. Le magistrat peut suivre le réquisitoire du procureur et renvoyer les parties en procès ou bien prononcer un non-lieu et classer l’affaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Drame de Sikilo : les recommandations de Serigne Mountakha, le Khalife des Tidianes s’adresse à la Nation

Next Story

Ansoumana DIONE : « cette tragédie de Kaffrine n’est que la résultante de la mauvaise gouvernance du Président Macky SALL. »

Latest from Blog

////

Sonko-Adji Sarr : le procureur de la République a tranché

1 min read
Sonko-Adji Sarr
Sonko-Adji Sarr

Le procureur de la République est formel : tous les éléments sont réunis pour un renvoi de l’affaire Sweet Beauty en jugement. Le chef du parquet a exprimé sa position dans son réquisitoire définitif qu’il a déjà formulé, selon Les Échos de ce mardi.

Le journal rapporte que la demande du parquet concerne aussi bien Ousmane Sonko que Ndèye Khady Ndiaye. Le premier est accusé de viols et menaces de mort par Adji Sarr. La seconde, propriétaire de l’institut Sweet Beauty où se seraient déroulés les faits présumés, est poursuivie, notamment, pour atteinte aux bonnes mœurs.

Si de l’avis de Les Échos, les contours d’un procès se précisent, le dernier mot revient au Doyen des juges. Le magistrat peut suivre le réquisitoire du procureur et renvoyer les parties en procès ou bien prononcer un non-lieu et classer l’affaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Drame de Sikilo : les recommandations de Serigne Mountakha, le Khalife des Tidianes s’adresse à la Nation

Next Story

Ansoumana DIONE : « cette tragédie de Kaffrine n’est que la résultante de la mauvaise gouvernance du Président Macky SALL. »

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.