//

RDC : deux groupes armés vont protéger les civils en zone de guerre

1 min read

Les représentants des deux groupes armés congolais viennent de prendre un engagement solennel pour mieux respecter et protéger les civils dans le conflit qui sévit à l’Est de la République Démocratique du Congo depuis des dizaines d’années.

Deux groupes armés alignés sur le gouvernement congolais contre le M23, ont signé des « actes d’engagement » distincts sur les règles qu’ils se sont engagés à respecter. La signature de ces actes d’engagement est l’aboutissement de plusieurs années de travail du groupe humanitaire « Appel de Genève », qui s’efforce de protéger les civils dans les zones de conflit.

Marcellin Shenkuku N’Kuba, porte-parole du groupe armé NDC-R/Guidon, explique qu’avant d’avoir été sensibilisés, tout était permis : « Nous pouvions nous permettre de faire ce que nous voulions. Mais après toutes ces formations, notamment sur les règles des combattants, la protection des missions médicales, le respect et la protection des enfants, la protection des femmes, l’interdiction des violences sexuelles, la protection de la famine et de l’accès humanitaire, etc. Maintenant, nous sentons – nous voyons – qu’il y a un changement sur le terrain, et donc nous ne pouvons plus nous permettre de faire ce que nous voulons », a-t-il déclaré. 

Jimmy Didace Butsitsi, responsable des relations extérieures du groupe armé CMC-FDP au Congo,  représentant d’un groupe de résistance patriotique en République démocratique du Congo, affirme  vouloir réitérer l’engagement de son groupe à respecter le droit international humanitaire et les droits de l’homme.

Alain Deletroz, directeur général du groupe humanitaire L’appel de Genève tout en précisant que qu’il ne s’agit pas d’accords formels et qu’ils ne « légitiment » pas les groupes armés est certain de l’impact de ces actes d’engagements sur le long terme.

« L’objectif est précisément d’encourager d’autres groupes à prendre exemple sur des groupes plus puissants. Dans le Nord-Kivu, à l’est du Congo, d’où ils viennent, il y a des myriades de groupes armés et le fait que les plus grands d’entre eux signent un engagement comme celui-ci et modifient déjà leurs comportements sur le terrain est un exemple à suivre pour les autres », explique le responsable.  

L’appel de Genève a obtenu près de 120 engagements de ce type de la part de groupes armés à travers le monde, pour faciliter l’accès humanitaire dans leur zone de contrôle et assurer une meilleure protection des populations civiles.

Essama Aloubou

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Vatican : quand la maladie perturbe la semaine sainte du Pape

Next Story

Sénégal : Macky Sall se retire, Diomaye Faye prend les commandes

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.

Verified by MonsterInsights