//

Que  Diomaye se prépare à une nouvelle forme de résistance.…Voici les nouveaux visages de l’opposition

3 mins read

Nouvel homme fort du Sénégal, Bassirou Diomaye Diakhar Faye s’apprête à prendre les rênes du Sénégal. L’ex membre du Parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) prête serment ce mardi 2 avril 2024. Ainsi, il deviendra le cinquième président de la République. Le camarade de Ousmane Sonko aura en face de lui une nouvelle opposition. Celle-ci sera occupée par de nouvelles têtes et de nouveaux profils qui risquent de lui causer beaucoup de problèmes s’ils savent s’y faire.

diomaye
Bassirou Diomaye Faye, président de la République du Sénégal

L’opposant Bassirou Diomaye Faye a largement remporté le scrutin du 24 mars 2024 dès le premier tour avec 54,28% des voix, loin devant le candidat du pouvoir Amadou Ba (35,79%). Celui qu’on qualifiait de novice a réussi là où son mentor a échoué. Il devra gouverner seul ou avec le maire de Ziguinchor. Ainsi, ils pourront matérialiser leur fameux projet. De profonds changements sont attendus dans tous les domaines. Mais ce nouveau régime aura en face de lui une opposition dirigée par le second de la présidentielle.

Amadou Ba est à juste raison devenu le chef de l’opposition. Arrivé deuxième derrière le candidat de Ousmane Sonko, l’ancien premier ministre aura la lourde responsabilité de faire face et de s’opposer à un régime qui s’est illustré ces dernières années comme opposition radicale. Le président nouvellement élu aura en face de lui un adversaire qu’il connaît déjà. Dans une autre vie, ils ont partagé le même travail. Le candidat malheureux était le patron des deux membres de Pastef lors de son passage aux impôts et Domaines. Alors, Amadou Ba combat un «ennemi» qu’il connaît très bien.

diomaye
Amadou Ba symbolise la nouvelle opposition au président Diomaye

Le nouveau chef de l’opposition ne devra pas laisser au régime le temps de souffler. Amadou Ba doit marquer son territoire. Car les vieux opposants (Khalifa Sall et Idrissa Seck) iront à la retraite. L’ancien compagnon de Macky Sall ne sera pas seul dans cette opposition. Barthélémy Dias sera le nouveau « Ousmane Sonko ». Le maire de Dakar est le sosie du patriote en chef. Il est connu pour ne pas faire de cadeau à ses adversaires. Et si son mentor ne peut plus jouer son rôle, il va prendre sa place. Car il ne laissera pas Taxawu Sénégal mourir.

Quand Khalifa Sall était en prison, il a tenu haut le flambeau. Et Barthélémy Dias a un contentieux avec le Pastef. Les patriotes l’ont accusé d’avoir trahi le PROS (Président Ousmane Sonko). Depuis qu’il est allé au dialogue, il est devenu un «traître» à la cause du projet des Patriotes. D’ailleurs, c’est l’une des raisons de la défaite de Khalifa Sall à Dakar. En devenant le nouveau chef de l’opposition «radicale», Dias-fils va contraindre le nouveau régime à respecter tous ses engagements vis-à-vis du peuple sénégalais. Pour celà, il pourra compter sur la jeunesse.

Les jeunes risquent d’être un véritable problème pour Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye. Ils ont voté pour eux car ils incarnent le changement. Quand le nouveau régime sera dans l’incapacité de satisfaire ses promesses de campagne, il ne fera pas long feu. La jeunesse n’a pas cette patience. Et faut dire qu’on leur a appris à s’opposer à tous les régimes. Lorsqu’il était dans l’opposition, le maire de Ziguinchor a montré aux jeunes la voie à suivre pour se faire entendre. Et s’ils suivent cette logique, c’est sûr que le nouveau chef de l’Etat aura plus de problème que son prédécesseur, Macky Sall.

diomaye
Barthélémy Dias (à droite) sera la relève de Taxawu après l’échec de Khalifa Sall à la présidentielle…même génération que Diomaye

Et pas les moindres. La bande des 0% va aussi jouer son rôle d’opposants. Pastef ayant fermé les portes à la transhumance, les candidats malheureux vont rejoindre le groupe de Amadou Ba et Barthélémy Dias. Ils sont condamnés à s’opposer ou à disparaître. Les patriotes ont complètement changé le paysage politique. Et si Bassirou Diomaye Faye et Ousmane Sonko pensent qu’il est possible de s’éterniser au pouvoir, ils se trompent. Désormais, il est devenu impossible d’avoir deux mandats. Tout président qui n’aura pas fait des résultats durant ses cinq premières années, sera éjecté.

Que Bassirou Diomaye Faye, Président nouvellement élu, se prépare à une nouvelle forme de résistance. De nouveaux types d’opposants vont bientôt émerger. Et ces derniers risquent de leur mener la vie dure. L’ancien premier ministre, Amadou Ba, sera le chef de cette opposition. Mais pour jouer pleinement ce rôle, le candidat arrivé second à la présidentielle devra se séparer du parti de Macky Sall.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Diomaye-Sonko au Palais : l’affaire des 1000 milliards du Covid refait surface

Next Story

Violence en milieu scolaire : Un élève poignardé à mort par son camarade de classe à …

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.

Verified by MonsterInsights