////

Pastef : Les activités de vente de ses cartes suspendues

2 mins read
pastef

Une suspension de la vente de ses cartes et d’autres activités, c’est ce que le parti Pastef a décidé de faire. Cette formation politique, qui est au pouvoir, a rendu publique cette décision à travers un communiqué de presse. Ledit document revient sur les raisons ayant motivé cette mesure.

 Le parti Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef/Les Patriotes), dirigé par Ousmane Sonko, l’actuel Premier ministre, annonce une suspension majeure. Laquelle suspension tourne autour de l’arrêt de toutes les opérations de vente de cartes de membre ainsi que de création ou de renouvellement de leurs diverses structures. Cette décision, qui gèle ces activités, vise à asseoir une organisation plus rigoureuse. Une mesure de suspension prise jusqu’à nouvel ordre, aussi bien sur le territoire national qu’à l’étranger. Ce sont les cellules, sections, coordinations, directoires  et mouvements nationaux qui sont concernés par ce gel temporaire dont le but est  de permettre la finalisation du règlement intérieur du parti au pouvoir Pastef. Ce document crucial a tendance à préciser et compléter les statuts adoptés en 2021. L’annonce, qui a été faite via un communiqué parvenu à Senego, précise que cette mesure transitoire et conservatoire est mise en place pour garantir que la composition et le fonctionnement des structures du parti soient en accord avec les statuts et le futur règlement intérieur qui reste en attente de validation par le Bureau politique national. Cette décision stratégique ne devrait pas mettre un coup d’arrêt aux activités courantes de mobilisation, d’animation et de communication des structures déjà constituées. Le parti Pastef compte sur la collaboration de ses membres pour une transition en douceur vers ce nouveau cadre règlementaire.

La décision du parti Pastef/Les Patriotes de suspendre toutes les opérations de vente de cartes de membre et de renouvellement de structures est comme du «pain béni», en ce sens qu’elle tombe à un moment stratégique. Un moment intervenant juste après un grand bouleversement politique au Sénégal. Il s’agit, bien évidemment, de l’arrivée au pouvoir de Bassirou Diomaye Faye comme président de la République et de la nomination de Ousmane Sonko, le leader du parti Pastef, comme Premier ministre. Cette suspension  pourrait faire bien penser  à une attitude prudente pour cimenter les fondations du parti en cette période de nouvelle donne politique. Le timing est tel que cela pourrait également servir à prévenir ce que certains appellent la «transhumance politique», un phénomène consistant pour des acteurs de l’ancien régime à se repositionner dans le nouveau cadre pour éviter l’isolement ou minimiser les répercussions de la perte du pouvoir.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Gestion de la trésorerie : Une perte de plus de 410 millions relevée (rapport)

Next Story

« Safna ba nopi », Momo Dieng rend un immense hommage à Seck Mbao

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.

Verified by MonsterInsights