///

Mélenchon à Dakar…une visite qui continue de faire des dégâts

3 mins read
PSX 20240607 014826

Le Parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) a-t-il commis une erreur en invitant Jean Luc Mélenchon à Dakar ? En tout cas, sa venue continue de faire des vagues. Le leader de La France Insoumise (LFI) a défendu la cause des homosexuels. Une déclaration tenue au sein de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD). Et qui n’est pas du goût des défenseurs de la cause anti-LGBT. Au moment où un autre blanc porteur du projet foule du pied le sol sénégalais, la venue de Mélenchon continue de faire de gros dégâts.

mélenchon
Ousmane Sonko (gauche) et Jean Luc Mélenchon (droite)

Mélenchon est un véritable hôte encombrant. Invité par Pastef, il a tenu un discours qui cause d’énormes préjudices au régime du président Bassirou Diomaye Diakhar Faye. A l’UCAD, le fondateur de La France Insoumise (LFI) ne s’est pas caché pour faire la promotion de l’homosexualité. «Je suis le premier législateur français qui ait déposé un texte de loi à propos de la possibilité du mariage homosexuel…», avait-il déclaré.

Pour faire un plaidoyer, le français avait ajouté : «Mais je penserais que cette liberté d’amour devrait être ouverte à tous». Mais les étudiants, qui avaient hué leur recteur pour la longue fermeture des campus social et pédagogique, ont applaudi l’invité de marque du parti Pastef.

La déclaration de Dakar de ce «premier législateur français» de la promotion homosexuelle, avait créé un tolé. Les sénégalais étaient beaucoup plus remontés par la réponse de Ousmane Sonko. Des religieux, des opposants et des militants ont reproché au premier ministre d’avoir défendu la tolérance vis-à-vis de l’homosexualité et d’avoir offert à Jean-Luc Mélenchon une tribune pour plaider la cause des minorités sexuelles. Une très mauvaise image d’un régime qui prône une rupture totale avec l’ancien système. Malheureusement, la venue de Mélenchon continue de causer des problèmes après des semaines de polémique.

mélenchon

Xibaaru a appris le départ de l’ONG Jamra de la coalition And Samm Jikko Yi. «Le Bureau Exécutif De L’ong Islamique Jamra, après en avoir largement échangé, sous l’autorité morale du Président exécutif de JAMRA Imam Massamba Diop, a décidé, en toute souveraineté, ce jeudi 06 juin 2024, de démissionner de toutes les instances de la Coalition « And Samm Jukko yi »», lit-on dans un communiqué parvenu à la rédaction. Cette démission est-elle liée à la venue de Mélenchon à Dakar ? Tout semble indiquer que c’est le cas. Cette organisation, fer de lance de la lutte anti-LGBT, est restée presque aphone sur cette visite polémique.

Tout le contraire de l’ONG Jamra. Dans une conférence de presse, Mame Mactar Guèye, avait rappelé à Ousmane Sonko sa position et ses promesses dans la lutte contre l’agenda des LGBT, lorsqu’il était dans l’opposition. « Nous avons été scandalisés par l’avocat des lobbies homosexuels qui a fait de la provocation au niveau du temple du savoir. Comment peut-on dire que l’homosexualité est tolérée au Sénégal, ce n’est pas toléré ? Je suis déçu de la réponse de Ousmane Sonko. Nous sommes beaucoup plus déçus. Si tu ne respectes pas tes promesses, nous allons te combattre comme nous l’avons toujours fait », avait-il mis en garde.

Suffisant pour dire que Jamra ne compte pas laisser cette provocation passer. D’ailleurs, Mame Mactar Guèye et Cie avaient annoncé une tournée nationale pour alerter les religieux. « Nous comptons traduire intégralement en arabe et en wolof les propos de propagande LGBT et d’apologie de l’homosexualité de Jean-Luc Mélenchon. Nous comptons dès la semaine prochaine dérouler un plan de riposte au niveau du territoire national pour faire le tour des cités religieuses », avait-il fait savoir

mélenchon
And Samm Jikko Yi

Fort de ce constat et de l’inertie de And Samm Jikko Yi, on peut comprendre aisément que Jamra quitte ce mouvement. Ainsi, Jamra aura les mains libres pour mener ce combat qui lui tient à cœur. Si le Pastef n’avait pas permis à Mélenchon de tenir un tel discours, dans le temple du savoir, Mame Mactar Guèye et Cie n’auraient sûrement pas quitté leurs compagnons de lutte. Mais quand des personnes n’ont plus les mêmes manières de voir, il est bien normal qu’elles se séparent.

Ce départ de Jamra doit servir de leçon au Pastef. Contrairement à ce qui se dit sur les réseaux sociaux, les sénégalais n’ont pas aimé le discours en faveur des homos de Mélenchon. Et cette pratique est loin d’être tolérée. Même si Mélenchon a défendu le «Projet», rien ne lui donne le droit de bousculer les valeurs morales d’un pays qui est foncièrement contre cette pratique aux antipodes de nos valeurs.

mélenchon

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Abdoulaye Wade trompé et abusé…Le PDS otage de 2 personnes

Next Story

Mercato : Le plan malicieux du FC Barcelone pour concurrencer le Real Madrid pour Florian Wirtz

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.

Verified by MonsterInsights