///

« Je suis scout pour Football Manager » : Les hommes de l’ombre de la base de données FM

7 mins read

Réputé pour sa base de données colossale, Football Manager, dont l’opus 2024 est sorti en novembre dernier, s’appuie sur près de 1.300 scouts dispatchés à travers le globe. Un réseau impressionnant, permettant au célèbre jeu d’être au plus proche de la réalité. Rencontre avec ces hommes de l’ombre, carburant à la passion et en constante quête de futurs prodiges.

« Erling Haaland ? Dès ses débuts à Molde je savais qu’il était prédestiné à faire une grande carrière ». On a tous en tête une jeune pépite, dont on pense avoir été l’un des premiers à déceler le potentiel.

Et pourtant, ces talents divinatoires sont souvent le fruit de notre addiction à Football Manager, dont la base de données révèle souvent avec justesse l’avenir radieux de ces futures stars du ballon rond.

Football Manager

Pour en arriver à un tel degré de précision via sa data, Sports Interactive, le studio britannique qui a développé le célèbre jeu de management de football, s’appuie sur un réseau impressionnant de 1.300 « FM scouts » à travers le globe.

Des hommes de l’ombre dont la tâche, essentielle, est de récolter le maximum d’informations sur un joueur, club, championnat…

« Nous, notre rôle est de piloter la mise à jour des données du championnat de France. Ça consiste à évaluer les joueurs, mettre à jour les transferts, les blessures, les salaires, les changements de maillots, mais aussi les changements de règlement… », énumère Jérôme Boudin, ancien Head of Research France de 2007 à 2015 et membre de la communauté depuis 2001.

« Au début, je communiquais des informations sur les clubs bretons, Brest notamment, de manière bénévole sur le forum de Sports Interactive, où il y a une partie data où on peut signaler des infos ou des erreurs », précise le Finistérien.

Pour épauler le Head of Research, ou responsable recherche, une armée d' »assistants recherche » parsème les carrés verts afin d’évaluer au plus près la qualité d’un joueur. Marvin Wattiau, plus connu sous le nom de Groot sur Twitter, en est l’un des plus emblématiques :

« Je suis affecté à la recherche concernant le club du LOSC Lille. Mes tâches sont d’observer les joueurs du club que ce soit en pro, l’équipe réserve en National 2 ou les jeunes U19 et U17 par exemple, souligne celui qui est également modérateur du forum (zone France) officiel du jeu.

Je regarde les matchs, je me rends au stade dès que je le peux, même si c’est plus complexe avec la crise actuelle. J’observe les joueurs et je repère leurs caractéristiques, points forts/faibles afin d’affiner leur profil ingame ».

À première vue, leur rôle s’apparente sensiblement à celui d’un recruteur. « Dans l’esprit, le job est le même, admet Jérôme Boudin. On va observer des matchs, regarder attentivement des joueurs, prendre des notes, repérer leurs qualités, leurs défauts… Après on a un œil un peu moins tactique et footballistique qu’un recruteur, car on a pas forcément le même bagage pro. On est avant tout des passionnés. Même si certains anciens assistants recherche sont par la suite devenus recruteurs. » 

« Il faut aimer le foot de façon pure, être déterminé. »

– Marvin Wattiau, assistant recherche

« Le rôle n’est pas le même, assure Hugo Maymaud, assistant recherche en charge du SM Caen. Je dirais que nous sommes plus proches d’un rôle de consultant sur notre club que d’un recruteur. Nous sommes spécialisés sur un club, souvent notre club de cœur, pour apporter notre vision et notre expertise à la recherche française. Nous n’en tirons aucun bénéfice si ce n’est le plaisir de participer à cette aventure. »

Tous adopte le même discours : le point de convergence entre les deux métiers réside principalement dans la passion :

« Il faut aimer le foot de façon pure, être déterminé. Dans le sens où cela nous demande de regarder énormément de matchs de notre club et de se déplacer pour voir les équipes de jeunes par exemple, souligne Marvin Wattiau.

Je me souviens d’un Lille-PSG U19 que j’avais été scouté un dimanche matin par -10°. Fallait vraiment être motivé. C’était assez drôle d’ailleurs car j’y étais allé avec mon iPad pour prendre des notes et faire des schémas des déplacements/positionnement notamment et plusieurs personnes m’avaient pris pour un recruteur (rires) », se remémore-t-il.

Des passionnés bénévoles qui, pour la plupart, possèdent des qualités d’observation dignes des plus grands professionnels du scouting. Mais comment arrive-t-il à un tel degré de précision ?

« Comme dans le jeu, on divise en trois catégories notre observation pour évaluer un joueur : les attributs physiques, techniques et mentaux. On l’observe à plusieurs reprises pour avoir une bonne vue d’ensemble », présente de manière globale l’ancien Head of research Jérôme Boudin.

Profil de Kylian Mbappé en mai 2023 sur FM21.

Profil de Kylian Mbappé en mai 2023 sur FM21. / Capture d’écran : Football Manager

« Le sérieux, l’autocritique, la remise en question et la régularité sont des qualités à avoir impérativement. « 

– Hugo Maymaud, assistant recherche

« C’est évidemment complexe. Dans ma démarche, je me base personnellement sur une recherche de comparaisons entre chacun de mes joueurs et des joueurs de niveau au-dessus et en-dessous, avec un affinage au fur et à mesure. Je me demande toujours ce qu’il pourrait avoir de plus ou de moins que tels joueurs, témoigne Hugo Maymaud.

Le sérieux, l’autocritique, la remise en question et la régularité sont des qualités à avoir impérativement, précise-t-il. Nous nous devons d’avoir un sens critique et moral vis-à-vis de notre club et de nos joueurs. C’est un feeling particulier à avoir et qui se développe au fil des années. »

« C’est facile de savoir que Leo Messi est gaucher et très technique, cela l’est nettement moins quand le joueur débute en U19 et n’a pas de postes fixes. « 

– Marvin Wattiau

« Cela reste malgré tout assez subjectif et il ne faut pas l’oublier, se permet de nuancer Marvin Wattiau. Par exemple, un jeune de 15 ans peut être très en avance et cartonner en U19, mais pour autant ne fera pas une carrière derrière. Il est important de prendre du recul et de ne pas surnoter un joueur par exemple. Surtout avec la nouvelle génération de plus en plus connectée et soucieuse de son image. »

« La qualité principale, outre la connaissance foot, c’est d’être extrêmement observateur, argue-t-il. La force de Football Manager réside dans la précision de sa base de données notamment sur les jeunes joueurs. C’est facile de savoir que Leo Messi est gaucher et très technique, cela l’est nettement moins quand le joueur débute en U19 et n’a pas de postes fixes ».

Des critères et des démarches bien précis, leur permettant d’identifier certains des joueurs les plus prometteurs du ballon rond, avant même qu’ils n’explosent au plus haut niveau.

« J’ai observé Kylian Mbappé la première fois lors du Mondial de Montaigu (réservé au U17, NDLR) en 2014, se targue Jérôme Boutin. Il n’était pas encore dans la base de données. On sentait qu’il avait quelque chose de spécial mais il n’a pas éclaboussé le tournoi de son talent. »

Pour Hugo Maymaud, et son œil avisé sur le SM Caen, deux joueurs lui viennent naturellement à l’esprit :

« Deux champions du monde avec Thomas Lemar et N’Golo Kanté. C’était particulier pour les deux puisque l’un était très jeune en signant son premier contrat pro et est arrivé tardivement avec les A, tandis que le second venait des divisions inférieures. »

FBL-EURO-2020-QUALIFIER-FRA-TRAINING

Thomas Lemar et N’Golo Katé étaient partenaires au SM Caen de 2013 à 2015. / FRANCK FIFE/Getty Images

Pour l’observateur du LOSC, on parle aussi de champion du monde :

« Le plus évident restera Benjamin Pavard, qui doit être un des jeunes Lillois que j’ai analysé en premier depuis que je m’occupe du LOSC, se rappelle Marvin Wattiau. Très vite il m’avait impressionné, il avait des qualités assez évidentes même si le staff pro de l’époque pouvait avoir des doutes. J’étais fou quand le club l’a vendu à Stuttgart », regrette-t-il, lorsque le joueur « à la frappe de bâtard » a entamé son aventure en Bundesliga en 2016.

Toujours en quête des talents de demain, ces FM scouts n’ont pas hésité à nous livrer quelques noms de joueurs sur lesquels il faudra garder un œil dans les années à venir :

« Je vais en citer deux qui m’impressionnent au LOSC. Lucas Chevallier que je vois bien devenir à terme le successeur de Mike (Maignan, NDLR) si tout se passe bien. C’est un jeune gardien avec la tête bien faite. Je pense vraiment qu’il ira loin, prédit l’assistant recherche nordiste.

Et ensuite le petit Rocco Ascone (17 ans). C’est un milieu déjà plein de classe. J’ai enfin pu l’ajouter officiellement dans FM 21 pour la première fois alors que j’en rêve depuis deux ans. C’est un futur grand du club s’il continue sur sa lancée. Je compte sur le coach pour bien le chouchouter. »

Lucas Chevalier

Lucas Chevalier est l’actuel troisième gardien du LOSC. / Soccrates Images/Getty Images

À Caen, il faudra particulièrement suivre la génération U17 :

« Notre trio de milieu de terrain des U17 avec Tom Lepenant et Maxence Agnoly qui subliment à eux deux l’excellentissime Nassim Tlemcani, met en exergue Hugo Maymaud.

Et c’est ce dernier sur lequel je souhaiterais vraiment focaliser l’attention, car il a un rapport avec le ballon qui est vraiment particulier. Sa venue n’a pas fait beaucoup de bruit mais depuis il fait de véritables ravages et enchaîne les doublés. Technique et rapide, polyvalent, passeur ou buteur, il a tout pour faire une très grande carrière », présage-t-il.

On encourage, d’ores et déjà, tous les joueurs FM à les recruter dans vos parties en cours et balancer dans quelques années à vos potes le fameux : « Je savais qu’il allait percer ».

Kristen Collie, assisté de Noah Le Roux

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Daniel Riolo révèle à 90min son XI de rêve du PSG

Next Story

Tatouage parties intimes : BB Dora révèle : « Je ne suis pas Tyco Tatoo, dougnou bène sax… »

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.