Infanticide : Cinq ans de prison ferme pour une jeune femme de 19 ans

2 mins read

Cinq ans de réclusion criminelle. C’est la sentence prononcée par la Chambre criminelle du Tribunal de Grande Instance de Tambacounda, contre la nommée Kadiatou Diallo âgée de 19 ans poursuivie pour avoir volontairement commis un homicide sur son nouveau-né. 

 

L’accusée avait quitté le domicile conjugal pour aller rendre visite à son oncle. Elle y contractera une grossesse après des rapports intimes avec un certain Daouda moyennant 20 000 FCFA puis que soutient-elle, son mari ne l’entretenait pas.

 

 De retour au domicile conjugal, Kadia n’en informe personne. Pas même ses beaux-parents. Dans la nuit 18 au 19 janvier 2022, sentant de vives douleurs, elle se retire toute seule dans la chambre où elle accouche toute seule sans assistance. Elle murit un plan qui consiste à se débarrasser du bébé qu’elle jette dans la fosse septique de la maison.

 

Comme toute chose a une fin, le pot aux roses finit par être découvert par les membres de la famille qui constateront des traces de sang dans les toilettes et aux alentours. Le chef de famille Ousmane Diallo est informé le lendemain vers 11 heures par la nommée Maman de ce que Kadia a accouché avant de jeter le bébé dans la fosse. Ce dernier informe à son tour le chef de village qui avise les éléments de la gendarmerie dont les investigations permettront de découvrir le cadavre du nouveau-né flottant dans les eaux usées de la fosse septique.

 Le certificat de genre de mort conclut à un infanticide. Déférée, elle a été placée sous mandat de dépôt à la prison de Tambacounda. Entre la crainte de la foudre familiale et d’être la risée de tout le village de Sinthiou Pathé, l’épouse de l’émigré n’a pas hésité devant la chambre criminelle du Tgi de Tambacounda. «J’étais partie rendre visite à mon oncle. Et c’est dans le village que j’ai fait la connaissance de Daouda. Il m’a proposé des rapports sexuels et j’ai accepté moyennant 20 000 FCFA puis que mon mari ne m’entretenait pas. J’ai accouché avant de jeter le bébé dans la fosse septique », a-t-elle avoué. 

 

La Chambre criminelle n’a pas eu besoin d’insister pour lui arracher des réponses. A l’interrogatoire d’audience, l’accusée a expliqué sans tergiverser les faits qui l’ont fait comparaître. Affirmant que son bébé n’a pas crié à sa naissance, elle dit ne pouvoir attester qu’il était vivant. 

 

Pour le procureur Aliou Dia, avoir caché sa grossesse à son entourage traduit une résolution prise de tuer. Estimant ainsi les faits établis, le représentant du ministère public a requis 5 ans de prison ferme. La défense sollicitera l’indulgence de la chambre criminelle envers sa cliente.  Au finish, les marteaux de la justice se sont abattus sur elle.                                    

Adblock test (Why?)

source : https://www.sunugal24.net/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Dauphin de Macky Sall : Le portrait des 5 finalistes auditionnés par Moustapha Niasse

Next Story

Le Bayern fixe un nouveau prix pour Mané

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.