//

Diomaye effacé, Sonko zéro pointé…le coupable parfait identifié

3 mins read
sonko

54% des électeurs ont voté pour le PROJET de Pastef qui n’existe pas. Ces 54% ont voté pour un président qu’on ne sent pas et qu’on n’entend pas. Les Sénégalais entendent et voient plutôt Sonko, celui qui a conceptualisé ce projet « inexistant » et qui a promis une rupture attachée au PSE du régime précédent. Le président élu, Bassirou Diomaye Faye, silencieux sur le dur quotidien des Sénégalais, a mis en avant son premier ministre, Ousmane Sonko, pour amorcer la rupture. Mais l’amateurisme du PM et de son gouvernement a plongé les Sénégalais dans le noir. Ça râle de partout…Mais Sonko a trouvé un parfait coupable à son incompétence.

C’est la veille de la tabaski. Les Sénégalais débrouillards broient du noir, la classe intermédiaire ne voit plus la couleur de l’argent et les familles aisées deviennent moins généreuses. Voici le tableau de la société sénégalais au lendemain de l’accession au pouvoir du duo « Diomaye-Sonko ». C’est la galère pour tous. Les jeunes qui, en majorité, ont voté pour une rupture totale, n’ont pas encore vu le bout du tunnel. Pis la situation s’envenime.

sonko

Plus rien ne va au Sénégal. Un activiste et un imam en prison. Ils payent pour leur liberté d’expression. Ceux qui payent le prix fort de leur liberté d’expression, ce sont les journalistes. Les nouvelles autorités ont sorti le bulldozer de repressions contre la presse. Deux journalistes intimidés chez le procureur. Des groupes de presse harcelés par les services fiscaux. Le compte bancaire du groupe Avenir Communication de Madiambal Diagne bloqué. Madiambal Diagne annonce que « son groupe de presse « Avenir Communication » a subi un redressement fiscal de 91 millions de francs CFA. Ses comptes bancaires sont également bloqués ».

Et ce n’est pas tout. Le groupe Dmedia de Bougane Gueye Dany a informé son personnel, avoir fait l’objet d’un harcèlement de la part des nouvelles autorités par le biais des services fiscaux : « Depuis quelques jours le Groupe D-media fait l’objet d’un harcèlement de la part des nouvelles autorités. Le dossier fiscal de D-media, bien que pendant devant la justice a été réouvert par les services fiscaux réclamant sous huitaine le paiement de plus de 2 milliards sur la base d’une taxation d’office que la direction conteste par voie judiciaire »

Mais il n’y a pas que du côté de la presse que les choses vont mal. Des pèlerins musulmans sont restés en rade à Dakar depuis plusieurs jours tout simplement parce que la compagnie Air Sénégal est défaillante. Des taximen dans la rue réclament de meilleures conditions de travail. Des ambulants déguerpis à la veille de la Tabaski se rebellent. Les vendeurs de moutons attendent en vain leurs premiers clients. Les débrouillards crient leur ras-le-bol. Et l’appel au « setal sunu reew » du président de la république est un échec…

sonko

Pendant ce temps le Pm joue la carte de l’oubli. Il met de côté les promesses de réduction des prix des denrées et sort une arme de dissuasion. Il menace la Justice et les coupables des morts des évènements de mars 2021. Les politiciens, les forces de l’ordre et les magistrats sont tous sous le coup d’une menace voilée. Mais il oublie que tous les faits issus des évènements de mars 2021 à 2024 sont amnistiés. Le PM Sonko cherche une échappatoire à ses lacunes.

Ousmane Sonko ne s’avoue pas incompétent. Il cherche le coupable parfait pour masquer ses errements en ce début de rupture. Une rupture qui n’existe pas puisque le fameux PROJET qu’il vendait aux Sénégalais n’existe pas. Pris dans le piège de ses déclarations et promesses mirobolantes, Ousmane Sonko se retrouve dans une impasse. Il ne peut pas diminuer les prix des denrées et ne maîtrise pas le front social. Alors le PM s’évertue à trouver les coupables de son échec parmi les concepteurs de ce Plan Sénégal Emergent (PSE).

Pour Sonko, le manque de résultats est dû à la mal gouvernance de l’ancien régime. Et pourtant Diomaye et son PM fonctionnent en ce moment avec le Plan Sénégal Emergent (PSE) de leurs prédécesseurs…qu’ils accusent de leurs échecs d’aujourd’hui.

Papa Ndiaga Dramé pour xibaaru.sn

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Un femme publie sur internet…Les photos de son marie infidèle et ses 12 maîtresses (photos)

Next Story

Bataille de la com’…Sonko et Diomaye ressuscitent un monstre de l’info

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.

Verified by MonsterInsights