/////

Dernière Minute : Un policier en service…écrasé par un car …

2 mins read
policiers

Un policier a été tué et plusieurs autres blessés tôt ce mardi 4 juin 2024 dans un grave accident de la circulation à hauteur du nouveau parc à bétail à Adjamé-Williasmville.

Un élément de la police nationale a trouvé la mort de façon tragique, ce mardi 4 juin 2024, dans un grave accident de la circulation survenu à hauteur du nouveau parc à bétail, à Adjamé-Williamsville. Il s’agit du Sergent stagiaire Djalega Tito Jean Luc, en service au District de Police d’Adjamé. Outre ce dernier, l’accident a fait 5 blessés, tous des policiers en service dans le même District de Police.

Un car de 70 places à l’origine de l’accident

Selon nos sources, l’accident mortel s’est produit aux environs de 1 heure du matin, entre un car de transport en commun de 70 places et un véhicule léger de la Compagnie d’intervention du District de police d’Adjamé. Des témoins oculaires rapportent que le car effectuait une manœuvre de marche arrière dans le sens de l’échangeur Macaci vers le pont ferraille lorsqu’il a percuté violemment le véhicule de police stationné à l’entrée principale du parc à bétail.

Malheureusement, le sergent stagiaire Djaléga Tito Jean Luc bloqué sous le car n’a pas survécu. Les témoins sur place ont décrit une scène chaotique où il a fallu solliciter un camion de levage pour dégager son corps sans vie.

Les services des pompes funèbres, quant à eux, ont conduit le corps du sergent stagiaire à la morgue de l’hôpital militaire d’Abidjan (HMA)

Les services de secours ont rapidement été mobilisés. Les sapeurs-pompiers militaires (GSPM) ont transporté les cinq policiers blessés à l’hôpital de la police nationale, situé au Plateau. Les services des pompes funèbres, quant à eux, ont conduit le corps du sergent stagiaire à la morgue de l’hôpital militaire d’Abidjan (HMA).

La sécurité routière reste un enjeu crucial, notamment dans des zones sensibles comme les parcs à bétail où le trafic peut être dense et complexe. Cet accident tragique rappelle la nécessité de renforcer les protocoles de sécurité et de sensibiliser les conducteurs aux dangers potentiels lors des manœuvres de véhicules lourds, en particulier dans des zones fréquentées par des piétons et des personnels en service.

Djalega Tito Jean Luc, un jeune policier dévoué à son devoir

Le sergent stagiaire Djalega Tito Jean Luc était un jeune policier dévoué à son devoir. Sa perte est ressentie comme une grande tragédie par ses collègues et la communauté locale. Des hommages lui seront rendus dans les prochains jours, et sa mémoire sera honorée par des actions visant à améliorer la sécurité et les conditions de travail des policiers sur le terrain.

La police nationale, tout en pleurant la perte d’un de ses membres, se doit de tirer des leçons de cette tragédie pour renforcer les mesures de protection et de sécurité pour tous ses agents.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Une femme âgée de 74 ans, déclarée morte, se réveille bien vivante à la morgue

Next Story

Sénégal : Un grand danger plane sur la presse , les Hommes D’affaire… Et les opposants milliardaires…

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.

Verified by MonsterInsights