///

Blocage politique : Macky vole encore au secours de Sonko (Révélations)

4 mins read

Le débat sur la déclaration de politique générale (DPG) du Premier Ministre (PM) Ousmane Sonko fait ravage. La présence du Pm est réclamée à l’hémicycle par une partie de l’opposition. Des députés de la coalition Yewwi Askan Wi qui soutient le PM, lui demandent de prendre son temps et que sa présence n’est pas obligatoire profitant d’une faille du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Certains proches conseillent même au Pm Sonko de ne pas se rendre à l’Assemblée pour éviter une motion de censure. Mais les derniers arrangements de politiciens vont amener Ousmane Sonko à l’Assemblée Nationale pour faire sa DPG sans problème…

Ousmane Sonko a beaucoup de chance. Voici quelqu’un qui bénéficie, depuis son entrée en politique, de l’aide de son « ennemi » politique. Depuis qu’il a fondé en 2014 le parti Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) dont il est encore le président Sonko a bénéficié du coaching de celui qui est censé l’éliminer en Politique. Le président de la république d’alors, Macky Sall a participé à l’ascension de Sonko faisant de lui un martyr. L’agressivité de Macky à son encontre pousse les Sénégalais à faire de Sonko député à l’Assemblée nationale de 2017 à 2022 et maire de Ziguinchor de 2022 à 2024…

Et ce n’était que le début de l’ascension de Sonko. Après le fameux protocole du Cap Manuel (maison d’arrêt de Dakar où était incarcéré le leader du Pastef), Ousmane Sonko sort de prison et est propulsé au sommet du pouvoir avec l’élection de son candidat à la magistrature suprême. Sonko devenu Pm se retrouve confronté encore à un problème majeur. Il doit effectuer sa Déclaration de Politique générale (DPG) devant une assemblée où il est minoritaire. Et c’est encore devant ce mur infranchissable, que Le PM brandit le spectre d’une solution de Déclaration de politique Générale (DPG) hors de l’Assemblée Nationale.

sonko

« Je ne tiendrai ma DPG devant cette Assemblée qu’une fois que la majorité parlementaire se sera amendée en réinscrivant dans le règlement intérieur l’ensemble des dispositions relatives au Premier ministre…En cas de carence de l’Assemblée, d’ici le 15 juillet 2024, je tiendrai ma Déclaration de Politique générale devant une assemblée constituée du peuple sénégalais souverain, de partenaires du Sénégal et d’un jury composé d’universitaires, d’intellectuels et d’acteurs citoyens apolitiques. Ce sera l’occasion d’un débat libre, ouvert et, à coup sûr, de qualité largement supérieure » a déclaré le Premier ministre.

C’est dans cet imbroglio qu’intervient encore celui qui l’a toujours aidé…l’ancien président du Sénégal, Macky Sall qui est toujours le leader de la coalition majoritaire à l’Assemblée nationale. Benno Bokk Yaakaar va-t-il encore voler au secours du Premier ministre Ousmane Sonko en lui facilitant sa déclaration de politique Générale. Va-t-on assister à une motion de censure de censure qui va faire tomber le gouvernement de Sonko ? Ou va-t-on assister à une acclamation sans débat qui servira de quitus parlementaire au premier ministre…?

Les révélations d’un nouveau deal entre le locataire de la primature et l’ancien président de la République fuitent depuis hier soir dans les coulisses des responsables de Benno Bokk Yaakaar. Le patron de la coalition BBY va-t-il encore sauver le radical Ousmane Sonko ? Selon une source interne de l’Alliance Pour la République (APR), « le grand patron de la coalition vient de donner des consignes pour ne pas entraver les actions du gouvernement comme le PDS majoritaire à l’Assemblée en 2012 n’a pas bloqué les démarches du 1er gouvernement de Macky dirigé par Abdoul Mbaye » selon un député de la majorité.

Et un député de conclure que « les députés de BBY ne déposeront aucune motion de censure contre le gouvernement du premier ministre même si notre groupe a fait un communiqué hier pour fustiger l’attitude du premier ministre. Nous restons des republicains et nous ne sommes pas là pour bloquer les institutions de ce pays ».

sonko

C’est l’objet du deal entre Ousmane Sonko et Macky Sall. Bien que ce dernier soit loin du Sénégal, il active tous les réseaux internes pour plaire au gouvernement de Sonko et au président Bassirou Diomaye Diakhar Faye. L’opposition n’existe que de nom et ses actions sur le terrain sont invisibles. Actuellement deux opposants essaient de titiller le gouvernement de Sonko et l’égratignent. Bougane Gueye Dany et Thierno Alassane Sall portent la riposte au gouvernement de Sonko et font face à toutes les menaces proférées par le leader du Pastef.

L’ancien président Macky Sall qui s’est installé à Marrakech au Maroc dirige son groupe parlementaire comme un bétail électoral qui n’attend que des consignes pour brouter là où l’herbe pousse le plus. Macky Sall a été au début de la montée en puissance de Sonko jusqu’à l’accession à la présidence de son candidat. Et aujourd’hui Ousmane Sonko continue de bénéficier de la bénédiction de Macky Sall comme si c’était son parrain politique.

xibaaru.sn

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Exclusivité : C’est gâté entre Sonko et Diomaye…La République en « péril »

Next Story

Problème des ambulants : Quand Bougane rectifiait Sonko (vidéo)

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.

Verified by MonsterInsights