////

A l’image de cette vitre de Sonko, Macky Sall a brisé la démocratie au Sénégal.

1 min read

Le leader du mouvement Geum Sa Bopp,Bougane Guèye Dany s’est prononcé sur l’actualité brûlante, notamment sur le retour du tribunal d’Ousmane Sonko dont la vitre de son véhicule a été brisée pour un fallacieux prétexte sécuritaire. Et avec dextérité ,le chef de fil de Geum Sa Bopp a usé du style comparatif pour mettre en évidence l’image d’une vitre brisée exprimant doctement l’image d’une démocratie brisée. Voici in extenso, la teneur de sa réaction.

« La démocratie est une terrible affectation, une pause. Rien de moins vrai. Elle périra avec le règne exclusif de l’argent » (Paul Valery) A cette assertion, l’on même y ajouter que la démocratie périra aussi avec le règne d’un autoritarisme qui frise la partisanerie à outrance. Malheureusement, avec le régime du Président Macky Sall, c’est une opposition brimée. A la limite, l’on peut se permet d’aller au-delà.

L’opposition est au poteau. Ses sbires munis d’armes non conventionnels, sont prêts à fusiller des citoyens qui n’ont que la force des arguments pour convaincre les Sénégalais autour d’idées construites à partir de programmes bien réfléchis pour reconstruire ce cher Sénégal. Mais, que voit-on ? Les signaux forts de la fin de la démocratie au Sénégal.

Elle se symbolise – se singularise par cette vitre cassée de la voiture d’Ousmane Sonko. Une vitre cassée en mille morceaux avec la seule image pour ceux qui s’y mirent. Ils ne voient qu’une démocratie craquelée. Une démocratie fissurée. Une démocratie en lambeaux. De loin, les pères fondateurs de cette République regardent le Sénégal vaciller, sa démocratie mise à rude épreuve.

Ils entendent le cri de chaque morceau de cette vitre cassée, reflet d’une démocratie mise sous perfusion, menée dans un coma profond par le Président Macky Sall. Le Sénégal a mal. L’on cherche le remède. Mais, ce ne sera certainement pas sous le régime de ce Président casseur d’une démocratie à recoller.

Et même s’il forçait jusqu’à se présenter, il ne peut pas et ne pourrait point gagner. Le pays en perdra et les sénégalais en pâtiront. Car, il a brisé la quiétude de la majorité des sénégalais comme cette vitre qu’il ne peut recoller. Le départ de Macky Sall est impératif et vital pour la renaissance de la démocratie au Sénégal.

Bougane Guèye Président du Mouvement Gueum Sa Bopp

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Sénégal : Gangstérisme D’Etat

Next Story

Affaire Sonko – Ca chauffe à l’Ucad : Les étudiants affrontent les forces de l’ordre (Vidéo)

Latest from Blog

withemes on instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.